Casse tête Chinois

In / cine by XM studio host

Voila un mois que je voulais le voir, ayant beaucoup aimé les deux premier volets (à savoir l’Auberge Espagnol et les Poupées Russes), alors j’ai décidé d’aller voir Casse tête Chinois coute que coute.Et si ça m’a paru triste d’y aller seul, il ne faut pas compter sur les autres pour être heureux.

L’histoire démarre très bien avec une très bonne problématique ; d’autant que beaucoup seront allé voir ce film pour les personnages. Une histoire fraiche, dix an après : ça fonctionne bien. Jusqu’à ce que les ouvertures qu’elle apporte soient épuisées et qu’aucune perspective concrète ne soit envisagé. Ça aurait été beau par exemple que la chinoise du mariage d’intérêt apporte un développement à la vie amoureuse de Xavier. Peut-être un peu évident, trop facile, pour donner une fin satisfaisante, mais elle intervient presque comme spectatrice dans l’histoire quand elle pourrait en devenir actrice. Et du coup la fin s’étire et, sous fond de justification bancale, nous donne un happy ending qui sonne un peu faux. Cette même justification, gimmick de la narration, qui fonctionnait si bien au début.

En dehors cette faiblesse de scénario, la narration en soit est très bonne, les acteurs au poil et les musiques plutôt cohérentes. Par ailleurs si le réalisateur ne s’est pas encombré avec Paris, il a très bien filmé New York sans tomber dans le cliché de The Big Apple. Et bien évidemment, à l’instar d’une série, on est heureux de retrouver les personnages et on pardonne bien volontiers les défauts du films.