Hunger Games la révolte

In / cine by XM studio host

Avis aux détracteurs, ce troisième film n’est pas si mal que ça. Plus précisément :
Est-ce un bon film ? Oui
Est-ce que les gens attendaient ? peut-être pas.
Est-ce fidèle au livre ? J’en sais rien.

Toujours est-il que si que si le spectateur y va, avisé par les critiques, en sachant que ce n’est pas un film d’action au même titre que les deux premiers opus – encore que ces deux ne sont pas non plus les plus rythmés que le genre est pu connaitre – alors oui le film sera largement apprécié.
Dans tous les cas, il ne s’agit plus des Hunger Games mais de la révolte qui gronde : donc exit les jeux pour laisser place au reste : Katnis. Katnis que Jennifer Lawrence interprète merveilleusement bien, donnant encore plus de profondeur au personnage que dans les films précédents.

Le scénario aussi, encore que moins complexe que ce qu’on aurait pu espérer, travaille néanmoins très bien le suspens et ne tombe jamais dans le risible de certains blockbusters du genre.

Enfin, avec un rythme plus posé, on pourra d’avantage apprécier le graphisme : les images sont plus travaillées encore et une véritable esthétique se dégage de l’ensemble. Et si, comme je le lisais dans une critique, la musique n’est pas marquante – pour du James Horner en effet – elle n’en reste pas moins correcte.

Au final je dirais que les gens ne sont jamais content et que comparativement au deuxième opus que j’ai trouvé au premier visionnage très lent à démarrer, cet opus ci est beaucoup plus équilibré. Les palabres servent à quelque chose – plus qu’à s’apitoyer sur son sors en tout cas – et l’action évolue dans une direction bien définie, là où le deuxième volet – lequel était plus difficile à anticiper à partir du premier – s’étiole un peu. Équilibré d’une part, et surtout très efficace : la monté du suspens est vraiment bonne, plusieurs scènes sont assez intenses (relatif selon ce que vous êtes habitués à voir bien sûre) et le tout est visuelement agréable.

En conclusion, même si on est pigeon de bon gré puisqu’on paiera deux fois, cette première partie est un bon film.