D’une puissance formidable !

In / cine by XM studio host

Alors bien sûr, Interstellar s’adresse assez franchement aux fans de science-fiction et autres amateurs de films se déroulant dans l’espace. Si le style est dans vos cordes, celui-ci réussit à se trouver un véritable caractère, avec une bonne histoire et un style bien à lui. Je veux dire qu’il eut été facile de ressortir un film type Gravity ou autre pour surfer sur la vague, mais le chalenge réside dans la capacité à faire du neuf. Ici on est pas déçu car ça ne sent pas le réchauffé.

Il est graphiquement très beau : les vues de Saturne m’ont bluffé par exemple. En fait, les séquences dans l’espace se dénotent vraiment là où le reste est un peu plus quelconque. Et si les acteurs sont bons et la musique des plus banale, le film est marquant pour l’originalité son histoire ; qui de plus est est extrêmement précise. Physicien de formation j’en atteste, à part la séquence du trou noir et quelques détails, le film est exacte sur la phénoménologie : le son dans l’espace, la déformation de l’espace temps par la gravité mais surtout :la relativité restreinte. Ah cette bonne vieille relat’, complexe comme pas deux et ici si bien mise en scène !

Je crois là tenir ma conclusion : le pitch est simple et l’histoire aurait pu être banale. Mais le regarde que ce film porte sur l’espace, la précision dans le réalisme et l’écriture parviennent à faire de ce film un petit bijoux. Les trois heures passent toutes seules et on en ressort des étoiles plein les yeux !