La sortie, c’est par là.

In / cine by XM studio host

Parce que se vider le crâne avec un petit blockbuster ne fait pas de mal, je suis aller voir labyrinthe dont le concept avait attiré mon attention. Cet univers un peu obscure où les  »participants » ne savent pas où ils sont et qui les retient pouvant donner lieu à bon film. Au final, verdict mitigé.

Chronologiquement, le film démarre bien, l’ambiance se pose, bien supportée par les acteurs quoique très conventionnel : l’arrivée au camp et la découverte de celui-ci reste très proprette. Même avec les bruitages incessant, on ne mort pas vraiment à la menace du labyrinthe. Et puis vient la première entrée dans le labyrinthe et avec le premier moment d’excitation… …qui hélas se termine trop vite. Et on s’accroche donc à ces quelques secondent qui légitiment l’histoire.
Malgré qu’il n’y ait pas de temps mort l’histoire piétine et c’est un peu ainsi jusqu’à l’exploration plus poussée du labyrinthe avec la pièce bizarre électronique. Là les choses sérieuses commencent… … enfin.
Quant à la fin, eh bien il fallait en trouver une et ce n’était pas chose aisée. Alors si le film est plutôt correct, la fin pourra en faire sourire plus d’un.

En clair, si sur le plan technique on est très standard, sur le plan histoire, on est très conventionnel. Le pitch était plein de ressources, mais qui n’ont malheureusement pas été exploitée et le film est au final assez fade. Quant à la fin… je n’en dirait pas plus et n’en pense pas moins … (On va éviter de spoiler pour les curieux !). Si le film essaie de surfer sur la vague de Hunger Game dans le style  »survie », il n’arrive pas à faire mieux ou à se trouver une vraie identité. Je ne suis pas ennuyé, mais néanmoins j’ai été déçu au vu des possibilités qu’offrait le pitch. A regarder chez soi.