beaucoup de furious, et pas beaucoup de fast

In / cine by XM studio host

Je suis allé voir Fast and Furious, et même si Guillaume s’en étonne, à voir les entrées que font ces films, il faut bien des pigeons pour y aller. N’étais-je pas encore lassé de cette franchise qui traine en longueur ? Eh bien, arrivé au septième opus, c’est comme pour How I met You Mother ou Friends, on y va plus pour les personnages que pour l’histoire.

Après on y va en sachant que c’est un blockbuster de James Wan. Et si soulever 1 tonne de béton avec une fracture à la clavicule et de mignons petits culs ne vous suffit pas, vous serez ravis d’apprendre que le film a quelques cordes à son arc.
Seront à noter les mouvements de caméra sur les combats à main nues. Alors soyons précis, les combats ne valent rien comparé à du Jacky Chan (tout va beaucoup trop vite), mais les mouvements sont originaux. L’histoire tient à peu près et les scènes d’action sont bonnes. En bref, un bon divertissement.

Au chapitre des regrets : j’aurais bien aimé voir Sean Boswell (F&F3) prendre part à l’action, et on peine à retrouver les garages et les courses de rue. Il ne s’agit plus vraiment que d’un gros film d’action – mais plus de voitures.

Enfin, l’hommage qui est rendu à Paul Walker est bien vu et ne rentre pas dans le ouin ouin tout en restant propre. Et même si  »qu’est-ce qu’on s’en fout, des centaines de gens meurent tous les jours », forcément quand c’est un acteur et un gars bien qui y passe, c’est un rappel que la vie est trop courte. Alors respectons un minute de silence. Oh et puis non, la vie est trop courte alors filez en profiter !