Tout rouge !

In / cine by XM studio host

Après Gravity et Interstellar qui ont tous deux été de très bons films, graphiques et bien exécutés, comment dire non à Seul sur Mars ? Alors jamais deux sans trois et zou me voila ! Et même si ce film est un poil en-dessous, il ne démérite pas et se laisse regarder très agréablement. Développons.

L’un des intérêts majeurs de ses deux concurrents récents est graphique. J’ai été soufflé par les vues magnifiques de Saturne dans Interstellar, et les vues de la terre de Gravity étaient déjà à l’époque très belles. Et ici, même s’il parait que des plantes se cachent sur les décors, je n’ai pas réussis à les trouver et peu importe car la photographie de mars est très belle. De même les décors sont pour le moins réalistes, et c’est d’ailleurs amusant de se dire que dans encore peut-être l’équivalent de 50 ans, les lampes Ikea Harte sont encore très à la mode !
En parlant de réalisme : un autre point qui me plait beaucoup dans ces trois films est leur niveau correcte en science. Même s’il n’est pas nécessaire d’avoir trois doctorats en fission nucléaire, le spectateur n’est pas prit pour un idiot et même quelqu’un possédant une formation scientifique s’y retrouvera. Bon point.
Mais quel est le  »Mais » ? Je dirais que ici c’est le manque d’enjeu. Je serais prêt à parier que pour les scénaristes, le manque de vivres devait être le sujet de nos angoisses, et par extension créer ce compte à rebours terrible. Sauf que je n’ai pas été scotché à mon siège comme j’ai pu l’être dans Gravity. Le film s’avère  donc au final être au final un agréable voyage, une bonne leçon de survie, avec une très belle photographie, sans que je me sois trop soucié du sort de Mark Witney.

Il ne me reste pas grand chose à dire si ce n’est conclure. S’il est vrai que l’histoire manque d’enjeu fort pour lui apporter un peu plus d’épices et de tension, elle n’en reste pas moins bien écrite et cohérente (et précise scientifiquement). Encore une fois il faut saluer un beau travail de photographie, qui en font un bon moment en compagnie de Matt Damon qui endosse le rôle sans peine. Autrement dit il s’agira d’avantage d’un beau film de voyage plutôt que de survie. Si vous avez aimé Gravity et Interstellar : foncez les yeux ouverts !