café society

Café ? – un Woody bien réveillé !

In / cine by XM studio host

Au milieu de projets qui s’amoncellent (ou plutôt du temps qui rétréci) je prends cinq minutes pour vous parler du dernier Woody Allen : Café Society.

Et comme je le mentionnait dans mon Vlog, inutile de se prendre pour un intellectuel, ni un fan acharné, à essayer de faire croire au monde que l’on connais mieux Woody que lui-même et qu’il a mal travaillé. Déjà, je trouve absurde de dire que ce n’est pas « son meilleur Woody Allen » : par définition un film fait par Woody Allen est un Woody Allen… J’ai l’impression de me répéter … ? Non ? Dans tous les cas, Woody fait les films qu’il veut, avec les éléments narratif, les outils et les clefs Allen qu’il veut. Pardon, c’est de mauvais goût.

Donc en laissant les commentaires prétentieux à part, critiquons Café Society :
Il s’agit là, à mon sens, d’un très bon travail, cohérent et qui fonctionne. J’y suis allé pour voir une fresque des années 30 et un Jessie Eisenberg toujours au top et je n’ai pas été déçu. Quant au pseudo facteur « Woody Allen », on retrouve son cynisme ici et là, quelques touches reconnaissable et c’est très bien ainsi. Mais en n’en demandant pas trop au film, on pourra tout à fait être content de son déplacement au cinéma : L’univers est très agréable, la romance fonctionne très bien, malgré une Kristen Stewart plus fade (mais sans excès non plus) et les musiques – Jazz – sont délectables !

A l’opposé complet des blockbusters Hollywoodien, on se retrouve avec une toile, un peu comme si vous entriez dans un musée, vous arrêtiez devant une toile, et qu’elle s’animait pour une heure trente. C’est doux, c’est beau, c’est simple, la lumière, l’images, la musiques, les décors et costumes sont délectables et c’est tout.

Trouvez vos infos chez nos copains Allocine, ou chez IMDB !